• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le monument aux morts

Le monument aux morts de la commune de Palau del Vidre, oeuvre du sculpteur catalan Raymond SUDRE, a été inauguré en novembre 1921. Il se présente sous la forme d'un obélisque sur lequel se trouve un buste de « poilu » . Sur le devant une seule inscription « Aux enfants de Palau del Vidre, morts pour la Patrie ». Aucun signe religieux n'y figure, la liberté de pensée devant être respectée. Les noms des morts pour la France sont gravés sans aucune mention de grade, de distinction ou de rang social car l'on considère comme égaux entre eux tous les soldats tombés sur le champ de bataille.

C'est par délibération en date du 8 janvier 1921 que le maire de l'époque Paul SIRACH et son conseil municipal ont approuvé le projet de construction d'un monument aux morts et le devis présenté par Raymond SUDRE s'élevant à la somme de 8 000 francs, les fouilles, fondations et maçonnerie étant à la charge de la commune. La somme de 8 000 francs de 1921 correspond à 8158 euros actuels en tenant compte de l'inflation et du passage du franc à l'euro -Source Insee-.

Pour l'élévation de ce monument le choix de l'emplacement s'est porté sur la place de la première mairie en bordure de la rue principale qui deviendra Avenue Joliot Curie. Ce terrain communal sera le site successivement de la mairie puis des écoles (voir les photographies de l'époque) et actuellement de la bibliothèque et salles de gymnastique.


En 1970, les écoles étant déplacées au nouveau groupe scolaire chemin de Batipalmes, l'emplacement du monument aux morts est transformé en parking. La municipalité présidée par François TANE, maire, décide de transférer le monument aux morts sur la placette de l'Eglise (voir photographie).

En 2005, d'importants travaux d'urbanisme et d'embellissement du centre du village sont entrepris, notamment aux abords de l'église de Palau del Vidre, ce qui nécessite à nouveau, le déplacement du monument aux morts. Après consultation de la Section des Anciens Combattants-P.G-CATM et du Comité du Souvenir Français, Marcel DESCOSSY, maire de la commune et son conseil municipal, décident l'implantation du monument Place Etienne Canals. Cet endroit a été choisi parce qu'il se situe au centre du village, dans un lieu particulièrement passant et qu'il permet le rassemblement d'une nombreuse assistance lors des manifestations patriotiques. L'occasion a été saisie pour ajouter à la liste des morts pour la France, lors de la guerre d'Indochine, le nom de René CARRERE qui ayant demeuré à Palau del Vidre ne figurait sur aucun monument aux morts. Par ailleurs, l'espace du monument aux morts a été délimité par quatre obus de 380 millimètres, reliés entre eux par une chaîne de relevage d'ancre, le tout provenant du cuirassé « Le Richelieu ». Ces matériels ont été aimablement offerts par l'Arsenal de Brest par l'intermédiaire de Henri LLORENTE, membre de la Section des Anciens Combattants de Palau del Vidre.

Le nouvel emplacement du monument aux morts a été officiellement inauguré le 10 novembre 2005 en présence du Général JOSZ, délégué général du Souvenir Français, de Roger SALIES, délégué département des Anciens Combattants P.G-CATM, de Marcel DESCOSSY, maire de la commune et des représentants de toutes les associations patriotiques du canton.